23/03/2007

L'éruption effusive la plus longue des temps modernes se déroule à Hawai (USA)

La plus longue éruption effusive des temps modernes se déroule depuis plus de 24 ans au volcan KILAUEA (Hawai,USA).

http://volcano.wr.usgs.gov/hvostatus.php (mise à jour régulière de activité actuelle; en anglais).

Kilauea_map

Carte du complexe volcanique du Kilauea (caldera centrale, cratères puits, zones fissurales latérales orientales = rift Est, infrastructure routière, ...).

L'éruption fissurale (localisée sur le Rift Est) de ce volcan dure depuis plus de 24 ans puisqu'elle a démarré en janvier 1983, c'est la plus longue des temps modernes.

2553004_M 2553005_M
A gauche, fontaine de lave au cône Pu'u O'o. A droite, le lac de lave du Kupaianaha. © HVO

Cette éruption est caractérisée par des coulées de lave, le plus souvent des laves cordées/lisses ou "pahoehoe" sous leur dénomination hawaienne,  qui se jettent parfois dans l'Océan Pacifique en formant un delta de lave très instable. La lave est émise le plus souvent à la base méridionale d'un cône de scories, le Pu'u O'o, qui s'est édifié rapidement après le début de cette éruption, et s'écoule paisiblement vers l'océan distant en moyenne d'environ 20-25 km. Elle parcourt le trajet le plus souvent en tunnel, protégé ainsi du refroidissement, ce qui lui permet d'atteindre la mer encore à l'état de fusion (semi-liquide car partiellement cristallisée mais très fluide), à une température proche de 1050°c voire 1100°c. 

20060106-1607_TO_med
Ouverture béante dans le toit d'un tunnel de lave ("Skylight"). A proximité de  la source effusive, la lave très fluide, car pauvre en silice et en gaz/eau, peut circuler à une vitesse variant de 20 à 50 km/h. © HVO

Aujourd’hui, le volcan connaît son 55ème épisode éruptif. Cette éruption est classée parmi les éruptions ayant libéré le plus volumineux épanchement de lave issu du rift oriental du volcan Kilauea depuis les 5 derniers siècles.

En janvier 2007, 3,1 km3 de lave ont couvert 117 km2 et ont ajouté 201 hectares  au rivage méridional de la grande île d’Hawaii ("Big Island"). Dans le même temps, les coulées de lave ont détruit 189 structures et englouti 14 km de route asphaltée sous des mètres de lave, jusqu'à 35 mètres par endroits.

Dès 1983, une série de fontaines de lave de brève durée ont édifié un cône de scories et de cendres massif, le Pu ‘u O’o.  En 1986, l’éruption s’est déplacée de 3 km vers le bas du rift Est (vers l’océan) pour construire un large volcan bouclier secondaire, le Kupaianaha. Celui-ci contenait en permanence un lac de lave dans son large cratère-puits de forme ovale. Il a alimenté des coulées lave pendant les 5,5 années suivantes qui ont souvent atteint la mer.

Lorsque le lieu d’éruption a migré à nouveau au Pu’u O’o en 1992, les éruptions fissurales avaient formé un volcan bouclier secondaire (cône aux pentes aplaties par des coulées de lave fluide) accolé au flanc occidental du cône. De 1992 à 1997, une effusion quasi continue de lave à partir de ces évents a produit des coulées de lave qui ont atteint l’océan, principalement à l’intérieur du Parc National. L’activité des bouches latérales a déstabilisé les flancs sud et ouest du cône et a fini par provoquer l’effondrement de son flanc ouest en janvier 1997.

PuuOo_20070222_0052-TRO_L_med
Le cône de scories aplati et ouvert vers l'ouest ("Western Gap") du Pu'u O'o. © HVO

Depuis 1997, l’éruption s’est poursuivie à partie d’une série d’évents latéraux sur les flancs ouest et sud du cône Pu’u O’o.

19920317-CH_med

Event latéral et un des flancs (couleur noire car très récent) du volcan bouclier secondaire qui s'est créé à l'ouest du Pu'u O'o. © HVO

Pendant cette période, les coulées de lave issues de cette activité latérale ont migré et se sont répandues vers l’ouest. Les laves "pahoehoe" issues de cette longue phase effusive forment une plaine côtière qui  couvre une distance de 15.6 km le long du rivage océanique.

20040803-5839_DAS_med
Fronts de coulée pahoehoe se déversant en mer. © HVO
24ds241_M

Il se produit des explosions violentes suite à la vaporisation brutale lorsque la lave à 1050-1100°c entre en contact avec l'eau de mer à 20-25°c. © HVO

 HVO = Hawaiian Volcanological Observatory

PuuOo_20070309_0216-TRO_M

Le cône du Pu'u O'o aujourd'hui ! Il libère chaque jour dans l'atmosphère une quantité impressionnante de dioxyde de soufre ; SO2 .Cliquez sur la photo pour voir en direct  le cratère du Pu'u O'o via la webcam du USGS/HVO (notez le décalage horaire de 12 heures entre Bruxelles et le Kilauea).

Coupe_Kilauea_erz_xsec
Coupe verticale à travers le Kilauea montrant les différentes structures de ce volcan bouclier adossé à la plus haute montagne (un volcan) du monde si l'on calcule sa hauteur par rapport au fond de l'océan, le Mauna Loa qui atteint une hauteur, dans ce cas, de plus de 9000 mètres. Notez le système de "plomberie" souterraine, quasi horizontal, parcourant les entrailles du volcan et expliquant la production d'éruptions fissurales sur le rift le plus actif, c'est-à-dire le rift Est.
Pour plus de détails : http://hvo.wr.usgs.gov/kilauea/

 Kilauea_03__sm Kilauea_05_sm

Cliquez sur les photos pour lire des récits de voyage à Hawai et visionner des photos © Alain Melchior. A gauche voyage de 2003 et à droite celui de 2005 (guide T.I.).

lave_be_sm

Les commentaires sont fermés.