19/06/2007

Possible nouvelle émission lavique au Kilauea (Hawai, USA).

“Quakes could be sign lava is about to spew from Hawaii volcanoes”

Des secousses sismiques pourraient être le signe d’une possible future  émission lavique sur les volcans d’Hawaii .

 

June 18, 2007

par KEVIN DAYTON

“HONOLULU ADVERTISER”

 

 

Des centaines de petits séismes indiquent que du magma est en train de se déplacer  sous la surface du volcan Kilauea. Ce phénomène a mobilisé les scientifiques et les officiels du Parc national des Volcans d’Hawai durant le dernier week-end. La conséquence immédiate a été la fermeture de la plus grande partie du Parc. Les essaims de séismes ont démarré dimanche à 2h15 et plus de 260 secousses enregistrées en 17 heures. Neuf autres ont été signalés sur la Grande Ile (Big Island) et en mer lundi entre minuit et 4h00 . Les plus puissants ont atteint une magnitude de 3,2 selon les données du H.V.O. (Hawaiian  Volcano Observatory).

 

Onze campeurs et leurs  provisions ont été évacués de plusieurs zones du Parc étant donné que les rangers ont détecté une activité sismique inhabituelle témoignant d’une modification de l’éruption du Kilauea (qui a débuté en janvier 1983). Des fissures récentes ont été signalées à proximité de la route.


Une ranger du Parc, Lane Mardie, a déclaré que, pour la première fois depuis 1999, l’activité sismique, causée par un mouvement souterrain de magma, a poussé le Parc à adopter de telles mesures de précaution.

C’est comme si le rift s’était élargi quelque peu, probablement suite à un mouvement de magma. Les tremblements de terre accompagnent ce mécanisme a déclaré Jim Kauahikau, scientifique au H.V.O.

Steve Brantley, scientifique au H.V.O., a déclaré que l’épicentre des séismes était situé à environ un mile (1600 mètres) au SO du Mauna Ulu, mais que durant la journée, le centre de gravité de l’activité sismique avait migré à environ 3 miles (4,8 km) vers les secteurs plus bas du rift oriental en direction du cône de scories du Pu’u O’o, où se situe la source de l’éruption en cours.

Dans le même temps,  la zone sommitale du Kilauea a commencé à connaître un phénomène de déflation ou à se contracter, un autre indice que le magma est en train de migrer sous le sommet vers d’autres zones du volcan.

En conséquence de cette activité sismique anormale, la route, longue de 18 miles (29 km), de la Chaîne des Cratères, par laquelle les visiteurs du Parc accèdent à l’endroit où les coulées entrent dans l’Océan, a été fermée.

Avec ce possible nouveau mouvement de magma, Lane a déclaré que la lave pourrait surgir n’importe où, coupant des routes et chemins, et libérer des gaz  toxiques ou provoquer des incendies de broussailles susceptibles de menacer les visiteurs.

Selon Brantley, bien que le centre de gravité de l’activité sismique se soit déplacé vers les basses pentes dimanche passé, la route de la Chaîne des Cratères et d’autres zones basses plus lointaines des épicentres sismiques pourraient être à risque.

Selon Kauahikaua , le scénario le plus dramatique serait une sortie de lave à proximité du Mauna Ulu. La meilleure hypothèse, bien sûr, serait que le magma se maintienne dans les profondeurs du rift est. 

 

logo_HVO

 

Blog_logo_LB
Cliquez sur le logo ci-dessus pour lire l'histoire de la plus longue éruption effusive des temps modernes (< 01/1983)

lave_be_sm

09:43 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kilauea, hawai, eruption fissurale, crise sismique |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.