20/06/2007

 Nouvel épisode effusif au Kilauea (Hawai, USA)

Kilauea (Big Island of Hawai, USA)

  Des photos de la nouvelle zone éruptive & du cratère du Pu'u O'o ont été mises en ligne par le H.V.O.

A noter que la morphologie du fond du cratère du Pu'u O'o a été bouleversée suite à cette nouvelle crise éruptive. Le plancher du cratère du Pu'u O'o et des parties du flanc ouest du Pu'u O'o se sont effondrés de plus de 20 mètres. Par ailleurs, les scientifiques du H.V.O. ont mesuré des concentrations de SO2 extrêmement élevées au sommet du volcan dans une large zone proche du cratère Halema`uma`u (cratère puits central perçant la caldera sommitale du Kilauea). Les concentrations de ce gaz sont plus de 10 plus élevées que celles du seuil menant à la fermeture des centres de visiteurs du Parc (voir la page des mesures de la qualité de l'air dans le Parc). Lire les effets sur les populations des hautes concentrations de ce gaz (> 10-15 ppm) dans les zones volcaniques.

Suite à la récente activité sismique inhabituelle dans la zone sommitale du volcan Kilauea (lire ci-dessous), le magma a finalement surgi dans la partie supérieure du rift oriental de ce volcan bouclier. Tôt dans la matinée du 19 juin,  les scientifiques de l’USGS (H.V.O.) ont confirmé la présence d'une petite émission de lave issue d’une fissure, longue de 250 mètres, située dans la forêt au NE de Kane Nui o Hamo, environ 6 km à l’ouest du cône Pu’u O’o et 13 km du sommet au SE du sommet du Kilauea. C'est l'épisode 56 de l'éruption en cours depuis 1983. Les scientifiques ont déclaré que l'éruption pourrait être associée à une migration brutale des épicentres sismiques dans cette zone entre 15h45 et 17h00. Les experts pensent que le magma, qui coule habituellement vers la zone du Pu’u O’o et de là vers la mer, de l’éruption en cours depuis 1983, a été bloqué ou détourné depuis dimanche matin et est à présent en train de se déverser dans la partie supérieure du rift est du volcan. A signaler qu'aucune incandescence n'a été détectée dans le cratère du Pu'u O'o durant la nuit dernière et qu'aucune coulée active n'est visible en surface sur le champ lavique.Les niveaux de "tremor" sismique (séismes d'origine volcanique), indicateurs du mouvement souterrain du magma, a également diminué pendant la nuit dernière. Les données des récepteurs GPS, disposés à proximité du cratère Makaopuhi et de Kane Nui o Hamo, continuent à indiquer une phase d'extension au travers de la zone du rift ; les données préliminaires indiquent un élargissement total de près de 95 cm.

 Kane Nui o Hamo est un évent bouclier préhistorique égueulé vers la partie basse du rift oriental et situé à l'est du cône Pu'u Huluhulu. Son flanc SO s'est effondré il y a 500 ans pour former le cratère puits Makaopuhi.

napau_map
1989-Hamo-FT_ismall
 
mapmain_large_ERZ
 
Chronologie de l'éruption actuelle du Kilauea
 
1983 : l'éruption actuelle du Kilauea a débuté le 3 janvier, 1983, avec une série de fissures longues de plusieurs km à l'est de la caldeira du Kilauea sur ce qu’on appelle la zone du rift (zone d’extension) oriental. L'éruption a commencé par édifier le cône de scories du Pu'u 'O'o.

1986 : l'éruption a migré vers les basses pentes du sommet du Kilauea. Pendant plus de cinq années, la lave s'est déversée du Kupaianaha, cône bouclier secondaire. Pendant cette période, la lave a enseveli les communautés de Kalapana et les jardins royaux de Kapa'ahu en 1990.

1991-92 : au début de novembre 1991, des fissures se sont ouvertes entre le Kupaianaha et le Pu'u 'O'o et, en quelques mois, le Kupaianaha a cessé son activité. L'activité s'est déplacée de nouveau vers le Pu'u 'O'o au début de 1992. Depuis lors, pendant la plupart du temps, la lave a coulé de ce cône ou de bouches secondaires adjacentes.

1997 : en janvier 1997, la production de lave au Pu'u 'O'o a chuté, ce qui a entraîné l’effondrement du plancher du cratère et d’une partie de la paroi du cône ("Western Gap"). Dans le même temps, des fissures se sont ouvertes et de la lave a jailli, plus haut, à proximité du cratère Napau. Mais cette activité a duré seulement environ un jour.  Durant trois semaines, il n’y a pas eu de lave fraîche sur les flancs du Kilauea. Ensuite, le Pu'u 'O'o a repris son activité.

1999 : un essaim des tremblements de terre et une large déflation étaient censés accompagner un mouvement de magma dans la zone supérieure du rift oriental – processus semblable à ce qui s'est récemment produit. Le détournement du magma dans des fractures souterraines est, pense-t-on, responsable d'un arrêt de l'éruption pendant 11 jours. Ensuite, l'écoulement de lave à partir du Pu'u 'O'o a recommencé et l'éruption a repris une nouvelle fois.

2007 : l'activité actuelle semble à nouveau suggérer l’existence d’un blocage dans l’écoulement du magma alimentant le Pu'u 'O'o. Le magma a surgi dimanche et, lundi, a été comprimé  dans des fractures, profondes de un à trois km, entre les cratères Pauahi et Makaopuhi. Hier, 22 juin, en fin d’après-midi, aucune lave n'avait atteint la surface près de cet emplacement.

logo_HVO

 

lave_be_sm

08:46 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kilauea, hawai, coulee de lave, deflation, extension, rift, tremor |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.