12/01/2008

Un volcan chilien, le Llaima, injecte une importante quantité de dioxyde de soufre dans l'atmosphère.

Un volcan chilien, le Llaima, injecte une importante quantité de dioxyde de soufre dans l'atmosphère. 

A côté de la cendre et de la vapeur d'eau, le Llaima a également libéré dans l'atmosphère un important panache de dioxyde de soufre. Celui-ci s'est déplacé vers l'Est en se dispersant. Le 4 janvier, soit 3 jours après le début de l'éruption, le nuage soufré est passé au-dessus de l'archipel de Tristan da Cunha, situé dans l'Atlantique Sud. L'image ci-dessous a été acquise par l'instrumentation de détection "OMI" embarqué sur le satellite AURA de la NASA. Elle montre la progression du nuage du 2 au 4 janvier 2008. L'OMI mesure la quantité totale de SO2 présent dans la colonne gazeuse qui est exprimée en Dobson. Si on comprimait tout le SO2 d'une colonne atmosphérique dans une couche plane à la température de 0°c et sous la pression d'une atmosphère, une unité Dobson de SO2 mesurerait une épaisseur de 0,01 mm et contiendrait 0,0285 gr. de SO2 par m2.

Le SO2 peut se combiner à l'eau pour former un aérosol d'acide sulfurique (H2SO4) doté d'un pouvoir réfléchissant élevé. Étant donné que cette brume acide réfléchit les rayons solaires en les éloignant de la terre, une éruption substantielle, comme celle du Mt Pinatubo en 1991, peut causer un effet de refroidissement sur la planète. Les résultats des mesures "OMI " signalent que l'éruption du Llaima a produit trois ordres de grandeur en moins (soit 1000X  moins) de SO2 que celle du Pinatubo, et ne devrait donc pas avoir un impact significatif sur le climat à grande échelle.

Un total de 16.000 tonnes de SO2 aurait ainsi été émis dans l'atmosphère au cours de cette éruption.

llaima_omi_2008003

 Sur cette image, la couleur rouge est associée aux concentrations les plus élevés de dioxyde de soufre (SO2) alors que le rosâtre indique les plus basses concentrations ("Earth Observatory NASA").

09:55 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dioxyde de soufre, llaima, chili, omi |  Facebook |

Commentaires

très interessant Cet article me paraît très interessant, j'étudie depuis + de 5 ans le triptyque "volcanisme - climat et santé. selon moi l'éruption du Fuégo en 1974 aurait pu être la cause de la canicule des années 1975 et 1976 et de l'hiver 1975, trois saisons où nous avons une surmortalité en Francenon négligable.

Écrit par : lecouteurmichel | 10/03/2008

Les commentaires sont fermés.