10/03/2007

Relation entre séisme et activité volcanique (cas de l'Indonésie)

Alerte volcanique après le tremblement de terre indonésien du 7 mars dernier à Sumatra.

Publié - Published: 09/03/2007

 

Jakarta – un tremblement de terre, ayant tué plus de 70 personnes dans la région occidentale de l’Indonésie, a conduit à une recrudescence d’activité de trios volcans selon l’avis des experts.

Les géologues ont indiqué que les détecteurs de trois volcans actifs (Talang, Tandikat et Merapi) ont signalé une activité au-dessus de la moyenne depuis le séisme de magnitude 6,3 qui a aussi été ressenti à Singapour et en Malaisie.

"Nous avons habituellement besoin d’un mois pour observer si le séisme pourrait provoquer une éruption " a déclaré Gede Suantika, un officiel de l’Institut volcanologique indonésien.

 Les résidents vivant près du Mont Talang (alt.: 2800 m.), un des volcans les plus actifs du pays, ont été inquiets. En 2005, une éruption mineure a forcé à l’évacuation de plus de 2500 personnes.

 

Logo_desastres

 

lave_be_sm

10:02 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : indonesie, seisme, volcans actifs |  Facebook |

09/03/2007

Sromboli : nouvelle bouche effusive & coulée de lave sur la SdF & glissement de la structure à une vitesse de 10cm/heure

09/03/07 : STROMBOLI (Iles Eoliennes; Sicile; Italie) : cet après-midi, une nouvelle bouche effusive, bien alimentée, s'est ouverte sur la "Sciara del Fuoco" à l'altitude de 500 m., à ± 100 mètres de la première bouche effusive à présent inactive.

Par ailleurs, une accélération du glissement de la Sciara del Fuoco (10 cm/heure) a été détectée à partir de l'instrumentation télémétrée (le "LISA" - Linear Synthetic Aperture - Ouverture synthétique linéaire -, fonctionnant en gros sur le principe du sonar basé sur le calcul du temps de parcours d'une onde radar émise et reçue par l'instrument en question après réflexion sur l'objectif visé ) mise en place conjointement par l'U.E. et l'université de Florence. Les populations des îles de Stromboli et Panarea ont été invitées à s'éloigner de la côte pour rejoindre des zones situées à plus de 10 mètres au-dessus su niveau de la mer afin d'éviter les conséquences d'un possible futur tsunami (comme celui qui s'est produit le 30/12/2002). Les garde-côtes ont envoyé deux vaisseaux au large de l'île qui seront prêts à prendre part à une éventuelle opération d'évacuation de la population. Sur les îles de Lipari et de Vulcano, l'état d'alerte moyen (jaune) a été maintenu et, pour le moment, aucune mesure particulière n'a été prise.

Photos & commentaires sur la crise éruptive de 2002-2003

http://users.swing.be/sw296348/Etna/IE02.htm

Logo_INGV_Str
logo_la_sicilia
Logo_UE
 
lave_be

17:54 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stromboli, sciara del fuoco, coulee, lave, glissement |  Facebook |

07/03/2007

La cause de l'éruption de super volcans a-t-elle été déterminée ?

La cause de l’entrée en éruption d’un super volcan déterminée par une équipe de chercheurs américains ?

logo_GE

TROY, NY, USA (UPI) – Des scientifiques américains ont vraisemblablement trouvé ce qui a provoqué l’éruption d’un super volcan qui a recouvert de cendre la moitié des Etats-Unis il y a 760.000 ans.

Les chercheurs de l‘Institut polytechnique Rensselaer ont utilisé une nouvelle technique pour mettre en évidence une injection massive de magma sous la caldera de « Long Valley » située en Californie (USA) quelques 100 années avant l’éruption volcanique gigantesque qui a formé cette caldera. En résumé, ces découvertes suggèrent que le mélange de deux liquides magmatiques a conduit à l’immense éruption qui a formé une des plus grandes caldera au monde.

La caldera de Long Valley, large d'environ 35 km, a été largement étudiée. En utilisant l’élément en traces "titane" (Ti) inclu dans des cristaux de quartz (SiO2) du tuf de la formation Bishop en tant que géothermomètre, les chercheurs ont été capables de découvrir les raisons de cette énorme éruption, a déclaré le Prof. David Wark.

Les bords des cristaux de quartz ont cristallisé à une température nettement plus élevée que l'intérieur des cristaux. Ce mécanisme  suggère l'introduction/injection de nouveau magma après précipitation  des cristaux de quartz dans le bain magmatique d'origine (phénomène de recharge de la chambre magmatique). Cette recharge a provoqué la refonte partielle des premiers cristaux de quartz avant leur recristallisation à une température nettement plus haute. L'étude détaillée des cristaux de quartz indique que la formation de leurs bordures de croissance sous haute température s'est produite en seulement 100 ans avant l'éruption du magma de ce super volcan.

Cette recherche aidera les géologues à comprendre comment les super volcans fonctionnent et ce qui peut les faire entrer en éruption (mélange de magma ?). Cet élément pourra contribuer à tenter de prédire de futures éruptions.

Cette étude a été publiée dans l’édition de mars du “Journal of Geology”.

logo_sd

lave_be_sm

 

12:25 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : super volcan, magma, geothermometre, long valley, californie |  Facebook |

06/03/2007

Photos d'un voyage récent sur les volcans actifs du Guatemala (© T. SLUYS)

Magnifiques photos spectaculaires d'un voyage récent sur les 3 volcans actifs du Guatemala ; par © Thierry SLUYS.

map_volcans_guatemala
Localisation des 3 volcans les plus actifs du Guatemala.
Pacaya_02
Petites coulées de lave (scoriacée) sur les pentes NO du cône actif (Mac Kenney) du volcan Pacaya situé aux portes de la capitale Cd. Guatemala (à 25 km du centre-ville à vol d'oiseau).
 Fuego_nuit_02
Coulées de lave scoriacée ("aa") sur les pentes sud du volcan Fuego (alt. 3763 m.).
Santiaguito_nuit_Palmar_01

Avalanche de blocs incandescents sur les pentes SO du dôme "El Caliente", dôme actif du complexe volcanique du Santiaguito (alt.: 2500 m.). niché dans l'ancien cratère (< éruption de 1902) du Santa Maria
SANTIA NUIT
Le cratère du "El Caliente", localement incandescent (< gaz chauds), vu à l'aurore du sommet du volcan Santa Maria (alt.: 3772 m.).
Santiaguito_SM_sm_00

Phase initiale de l'une des fréquentes explosions projetant cendre et gaz en dehors du cratère du dôme "El Caliente", vue du sommet du Santa Maria (alt.:3772 m.).

GUA_0024

Le fabuleux lac Atitlan niché dans la caldera du même nom. A l'arrière-plan, on aperçoit le volcan endormi S. Tomas.

lave_be

12:25 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : guatemala, volcans, coulee, lave, aa |  Facebook |

05/03/2007

photos d'un voyage récent au volcan Lengai (Tanzanie) par T. Dockx & Cie

Photos récentes du volcan Ol Doinyo Lengai (Tanzanie)

© Thierry Dockx (février/mars 2007)

lengai_air_01
 
lengai_air_02
Vues aériennes du cratère du Lengai (alt.: 2962 m.)
lengai_sol_01
Thierry au bord du puits d'effondrement récemment formé dans le cratère comblé de carbonatite du Lengai (alt.: 2962 m.). Cliquez sur les clichés pour accéder à la page web de ce voyage.
Dockx_sm

Cliquez sur la photo de Thierry pour visiter le site web personnel ("voyages volcaniques") de Thierry & Annick Dockx

lave_be_sm

12:00 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lengai, tanzanie, carbonatite |  Facebook |

04/03/2007

Crise éruptive du Stromboli - mise à jour

La situation éruptive du volcan semble stable. La lave continue à s'écouler à partir de la bouche qui s'est ouverte à 500 m d'altitude dans la partie supérieure de la Sciara del Fuoco. En conséquence, les habitants de Stromboli, dont les maisons se trouvent à moins de 10 mètres au-dessus du niveau de la mer, sont autorisés à regagner leur domicile.
D'un point de vue pratique, on peut toujours gravir librement le volcan jusqu'à l'altitude 400 mètres. Par contre, il est obligatoire de prendre un guide (de jour comme de nuit) pour accéder au sommet (Pizzo sopra la Fossa).

 

Le taux d’effusion lavique (débit) associé à cette crise éruptive du Stromboli a été estimé, sur base des données satellitaires NOAA-AVHRR du 27 février 2007 (20h06 GMT), par l’université d’Hawaii . 

 

Date/Heure - valeur min. -- valeur max.

27-02-2007/20h06 GMT/UTC -  7.6 m3 /s -- 18.6 m3 /s

 

lave_be_sm

18:23 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stromboli, coulee, lave, satellite |  Facebook |

01/03/2007

Stromboli - mise à jour du 28 février

28/02/07; STROMBOLI (Iles Eoliennes; Sicile; Italie): les relevés thermiques effectués au moyen d’une télécaméra thermique ont permis de mettre en évidence l'absence de l’activité explosive des cratères sommitaux ; les deux coulées d’hier ne sont plus alimentées et sont en voie de refroidissement. Le survol réalisé à partir de l’hélicoptère de la Protection Civile Italienne a permis d’observer une bouche effusive à proximité du Bastimento (bord oriental de la Sciara del Fuoco); environ à 500 m. au-dessus du niveau de la mer. Cette bouche alimente une coulée au débit d’environ 20 m3/sec. Le flux est large de 30 m. à sa source et se s’écoule rapidement vers la mer et forme une structure en éventail sur la plage des Goélands (« Spiaggia di Gabbiani ») où s’élève une colonne de vapeur générée par le contact entre l’eau et la lave. La naissance de cette nouvelle bouche effusive, qui s’est ouverte le 27 février vers 17h30, a été accompagnée par un petit éboulement qui a produit une dépression juste au-dessus de la bouche. Selon les relevés thermiques, cette bouche ne se trouve pas sur le trajet des coulées d’hier.

Stromboli_280207_INGV_CT_visible

Pour lire d'autres détails et voir une image thermique des coulées du 27/02, lire le communiqué de l'INGV-CT (en italien).

lave_be_sm

13:35 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |