15/10/2007

Noces de feu à Vanuatu

Noces de feu à Vanuatu Mort de rire

Yasur_mariage


Vous rêvez d'un mariage original ? Nous vous invitons à effectuer une petite escapade au sommet du Yasur, un volcan hyperactif de l'île de Tanna, à Vanuatu, où nous avons été témoins d'une union romantique et… explosive !

Se dire « oui » dans une mairie, un temple ou une église, c’est bien entendu merveilleux quand on s’aime. Avouez que ça manque quand même un peu de piquant. Le cortège de voitures qui klaxonnent bruyamment à la sortie, la soirée, souvent aussi chère qu’ennuyeuse, la liste de cadeaux, les sourires de circonstance, tout cela a même parfois un petit côté ringard.

Volcan actif, mariage officiel

Matthew French, 33 ans, et Karen Smith, 35 ans, deux Australiens vivant dans la banlieue de Sydney, ont pour leur part décidé de briser les « tabu » en organisant leur union à Vanuatu, qui plus est sans prévenir personne, même pas leurs parents respectifs. Leur idée ? Se marier le plus officiellement du monde, avec pasteur et officier d’État civil, au sommet d’un volcan actif, hyperactif même, le Yasur, crachant gaz et lave au sud de l’île de Tanna.
Les deux tourtereaux se sont envolés d’Australie pour atterrir, via Brisbane, à Port-Vila (capitale de Vanuatu), avant de rejoindre Tanna par Air Vanuatu. Là, ils ont été reçus par la direction de l’hôtel White Grass, qui organise l’intégralité de la cérémonie.
La montée au volcan se fait en 4x4 (deux heures de piste), l’ultime ascension se faisant à pied, en pente douce, sur environ 200 m de distance, en suivant un sentier bien tracé (on ne s’enfonce pas dans les cendres).

Gaz, vapeur et projection de lave

Au sommet, c’est évidemment le choc, car le Yasur ne fait pas semblant de s’activer : il émet en permanence des nuages de gaz, pas trop toxiques tout de même, énormément de vapeur d’eau, et il crache violemment de la lave ; soit le jet est de puissance modérée, mais très répété (toutes les deux ou trois secondes), soit cette lave expulsée bouche, en retombant, l’orifice et le volcan, pendant deux ou trois minutes, n’émet que des sifflements annonciateurs d’une spectaculaire explosion.
Les bombes volcaniques rouges tournoient alors dans le ciel bien au-dessus de la tête des spectateurs, mais le volcan, bon prince, oriente ses émissions de manière à ne pas les bombarder (enfin, pas trop souvent ; un guide nous a précisé que certains jours de grosse colère volcanique, le belvédère d’observation était sous le feu du monstre ; dans ce cas, un repli stratégique s’imposait).
En cet après-midi du 23 juillet 2007, le Yasur étant « normalement déchaîné », le mariage de Matthew et de Karen a pu se dérouler le plus normalement du monde ; c’est le pasteur David Ni Jai (de l’église presbytérienne de Tanna) qui a procédé à l’union, avec Willie Niere (secrétaire provincial de la région de Tafea à Tanna).

Explosions à répétition

A chacun des « yes » des deux jeunes mariés, le volcan a répondu, en écho, par une explosion très forte et très audible aussi, ajoutant à l’atmosphère romantico-extravagante de cette réunion un rien surréaliste.
Une autre explosion salua ce double « yes » : celle d’un bouchon de champagne français, qui est allé atterrir dans le cratère fumant, tandis que le couple trinquait à son bonheur. En toile de fond, les nuages d’un Yasur, visiblement tout excité par cette cérémonie, enveloppait la mariée et son époux, visiblement ravis de cette atmosphère. Ils nous ont promis que leur relation de tous les jours serait tout de même moins explosive que ne le fut cet après-midi, où le blanc immaculé de la robe de Karen tranchait avec l’univers de cendres noires formant le cône volcanique du Yasur.
Si l’aventure vous tente vous aussi, il vous suffit de prendre vos dispositions avec l’hôtel White Grass. Robin, sa dynamique directrice, est à votre disposition.

lave_be_sm

10:16 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anecdotes, volcans |  Facebook |