21/01/2008

Un volcan éteint sous l'Antarctique

Un volcan éteint sous l'Antarctique  

 Un volcan, dont l'éruption la plus récente remonterait à seulement 2.300 ans, a été découvert sous la glace dans la partie occidentale de l'Antarctique, rapportent dimanche deux scientifiques britanniques dans la revue Nature Geoscience.

Le volcan subglaciaire des Monts d'Hudson, en terre d'Ellsworth, près du glacier de Pine Island, a été décelé par l'étude de données radar obtenues par avion, qui ont montré une profonde couche de cendres enterrée dans la glace entre 100 et 700 m de profondeur et couvrant quelque 23.000 km2.

Ces «téphras», cendres et roches éjectées dans l'air, sont répartis sur une surface elliptique de 156 km sur 190 km, ce qui montre, soulignent les scientifiques, qu'il n'y a eu «qu'une seule éruption» et qu'il y avait peu de vent lorqu'elle s'est produite, entre 240 et 207 ans avant notre ère.

La découverte d'une éruption sous-glaciaire subtancielle, d'une intensité intermédiaire entre sévère et catasclysmique, sous la calotte glaciaire de l'Antactique est unique a déclaré l'auteur de l'article scientifique, Bas's Hugh Corr.

"Nous croyons que ce fût l'éruption la plus importante en Antarctique depuis les 10.000 dernières années. Elle creusa une énorme cavité dans la calotte de glace et généra un panache de gaz et de cendre qui a atteint une hauteur de 12 km.

Test de l'acidité

Une évidence supplémentaire concernant l'âge de l'éruption provient des carootes de glace qui ont été extraites de différentes zones du continent Blanc. 

Plusieurs montrent qu'il y a environ 2200 ans une fine couche de glace possède une conductivité électrique inhabituellement bonne. 

L'équipe de Bas suggère que le volcan aurait pu être responsable de cette caractéristique en expulsant dans les airs des acides et d'autres composés chimiques qui sont ensuite retombés sur le sol avant d'être incorporés au sein de la glace.

La cendre, l'acide sulphurique et d'autres composés auraient pu être expulsés sous forme de mélange avec la vapeur d'eau issue de la fonte de la glace.

La cendre est retombée dans une zone elliptique centrée autour du volcan mais l'acide sulfurique a pu stagner bien plus longtemps et s'être déplacé au gré des courants atmosphériques avant de retomber au sol.

volcano_antarctic_hud203x152

lave_be_sm

09:09 Écrit par Alain M./Alino dans Volcans | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : antacrtique, tephra |  Facebook |